Tout savoir sur la fibromyalgie et l’hypnose

La fibromyalgie touche près d’un million et demi de personnes en France. Douleurs diffuses d’origine inconnue, fatigue constante, stress… si ces symptômes vous parlent, c’est peut-être que vous souffrez de fibromyalgie, une maladie chronique qui entraîne un dérèglement de la perception de la douleur. Les personnes atteintes de fibromyalgie souffrent en effet de douleurs chroniques persistantes et diffuses et sont aussi particulièrement sensibles à la pression : un simple toucher peut leur être insupportable.

Les symptômes de la fibromyalgie incluent également un sommeil de mauvaise qualité (en partie responsable de la fatigue intense ressentie par les malades), une confusion mentale ou encore des raideurs, notamment dans les muscles, les tendons et les ligaments. Ces douleurs contribuent à rendre toute activité physique, même légère, douloureuse voire irréalisable. Ces symptômes, particulièrement handicapants, empêchent souvent le malade de maintenir une activité professionnelle.

La fibromyalgie n’est pas une maladie dangereuse mais elle a un lourd impact sur la qualité de vie des malades, d’autant plus qu’elle est souvent associée à d’autres pathologies chroniques. Le syndrome de l’intestin irritable, les migraines, le syndrome de fatigue chronique ou encore des problèmes psychiatriques comme des troubles de l’anxiété, des troubles obsessionnels compulsifs ou des dépressions lui sont notamment associés.

Une maladie stigmatisée, qui touche particulièrement les femmes

Les données sur la prévalence de la fibromyalgie sont encore rares, notamment car la maladie est difficile à diagnostiquer, mais selon l’Inserm, 1,5 à 2 % de la population adulte pourrait être concerné, soit près d’1,5 millions de personnes en France. La prévalence de la maladie augmenterait avec l’âge et les femmes seraient beaucoup plus touchées que les hommes : d’après le site d’information médicale MSD Manual, la fibromyalgie serait jusqu’à 7 fois plus fréquente chez les femmes.

Malgré un nombre important de malades, la fibromyalgie est encore méconnue de la science comme du grand public. Ainsi, les origines de la maladie restent inconnues encore aujourd’hui, même si des facteurs de risque ont été identifiés, comme un sommeil de mauvaise qualité ou des niveaux de stress élevés. La fibromyalgie est aussi souvent stigmatisée, perçue comme une maladie qui se trouverait surtout « dans la tête » des patients.

Pour poser le diagnostic de fibromyalgie, le médecin se concentre sur trois aspects principaux : une douleur diffuse et persistante depuis plus de trois mois, particulièrement si elle est associée à une fatigue intense et durable et des analyses sanguines négatives, excluant une autre origine des deux précédents symptômes.

Les symptômes de la fibromyalgie

Les symptômes de la fibromyalgie comprennent :

  • Douleur généralisée : la douleur associée à la fibromyalgie est souvent décrite comme une douleur sourde et constante qui dure depuis au moins trois mois. Pour être considérée comme généralisée, la douleur doit survenir des deux côtés de votre corps et au-dessus et en dessous de votre taille.
  • Fatigue : les personnes atteintes de fibromyalgie se réveillent souvent fatiguées, même si elles déclarent dormir pendant de longues périodes. Le sommeil est souvent perturbé par la douleur et de nombreux patients atteints de fibromyalgie souffrent d’autres troubles du sommeil, tels que le syndrome des jambes sans repos et l’apnée du sommeil.
  • Difficultés cognitives : n symptôme communément appelé «fibro-brouillard» altère la concentration

La fibromyalgie coexiste souvent avec d’autres conditions douloureuses, telles que :

  • le syndrome du côlon irritable
  • les migraines et autres types de maux de tête
  • la cystite interstitielle ou le syndrome de la vessie douloureuse
  • des troubles de l’articulation temporo-mandibulaire

Une prise en charge pluridisciplinaire

Une fois le diagnostic posé, la prise en charge de la fibromyalgie repose exclusivement sur la gestion des symptômes. En effet, la cause de la maladie restant inconnue, il n’existe pas non plus de traitement pour guérir la fibromyalgie. Son traitement repose principalement sur la mise en place d’une thérapie physique pluridisciplinaire.

L’objectif est de maintenir une bonne condition physique chez les malades, notamment grâce à la kinésithérapie, la balnéothérapie et la pratique d’une activité sportive douce comme la natation, la marche, le vélo d’appartement ou encore des exercices d’étirement. Des antalgiques comme le tramadol peuvent être prescrits pour la gestion de la douleur, notamment lorsque la thérapie physique ne permet pas l’amélioration des symptômes.

Enfin, en raison du lourd impact de la maladie sur la qualité de vie des malades et du rôle que le stress peut jouer sur les symptômes, la mise en place d’un suivi avec un hypnothérapeute est aussi important.

© Alicia Mihami


Cela vous parle ! Prenons alors contact pour trouver ensemble la solution la plus adaptée à vos besoins…


absence d'orgasme Affirmations positives Anorgasmie Anxiété Apaisement Approche holistique Bien-être Bien-être mental Bien-être émotionnel Blocages émotionnels confiance en soi estime de soi Estime personnelle Exploration intérieure fibromyalgie Gestion de la douleur Gestion du stress Gestion émotionnelle Guérison émotionnelle hypnose Inconscient Interaction sociale Libération émotionnelle Nouveau départ Paix intérieure Pensées positives Qualité de vie Redécouverte de soi Relations interpersonnelles Relaxation profonde Reprogrammation mentale Resilience psychologique Résilience Résilience émotionnelle Santé mentale Santé sexuelle Soulagement personnalisé Soutien psychologique Stabilité émotionnelle stress Thérapie sexuelle Transformation mentale Transformation personnelle Visualisation positive Épanouissement